• Les défis de la semaine

    Le petit coin des défis
      vos pinceaux!

     

     

     

  • La Belle au Bois dormait...

    La Belle au Bois dormait. Cendrillon sommeillait.
    Madame Barbe-bleue ? elle attendait ses frères ;
    Et le petit Poucet, loin de l'ogre si laid,
    Se reposait sur l'herbe en chantant des prières.

    L'Oiseau couleur-du-temps planait dans l'air léger
    Qui caresse la feuille au sommet des bocages
    Très nombreux, tout petits, et rêvant d'ombrager
    Semaille, fenaison, et les autres ouvrages.

    Les fleurs des champs, les fleurs innombrables des champs,
    Plus belles qu'un jardin où l'Homme a mis ses tailles,
    Ses coupes et son goût à lui, - les fleurs des gens ! -
    Flottaient comme un tissu très fin dans l'or des pailles,

    Et, fleurant simple, ôtaient au vent sa crudité,
    Au vent fort, mais alors atténué, de l'heure
    Où l'après-midi va mourir. Et la bonté
    Du paysage au coeur disait : Meurs ou demeure !

    Les blés encore verts, les seigles déjà blonds
    Accueillaient l'hirondelle en leur flot pacifique.
    Un tas de voix d'oiseaux criait vers les sillons
    Si doucement qu'il ne faut pas d'autre musique...

    Peau d'Ane rentre. On bat la retraite - écoutez ! -
    Dans les Etats voisins de Riquet-à-la-Houppe,
    Et nous joignons l'auberge, enchantés, esquintés,
    Le bon coin où se coupe et se trempe la soupe !

    Verlaine

     

    Attention changement de taille

    800x600

    Tous formats sauf gifs animés

     Vous n'êtes pas limités a un seul

    Merci

    Laissez parler votre créativité

     

     

    La belle au bois dormait

     


    16 commentaires
  • À Gianetta

    Félix Arvers

    Près des ruisseaux, près des cascades,
    Dans les champs d’oliviers fleuris,
    Sur les rochers, sous les arcades
    Dont le temps sape les débris,
    Sous les murs du vieux monastère.
    Dans le bois qu’aime le mystère,
    Sous l’ombre du pin solitaire,
    Sous le platane aux frais abris ;

    A l’heure où, sous l’humble chaumière.
    Le chevrier prend son repas,
    A l’heure où brille la lumière,
    A l’heure où le jour ne luit pas ;
    L’été, quand sous le vert ombrage
    Tu viens t’asseoir après l’ouvrage :
    L’hiver, par le froid, par l’orage ;
    Toujours, partout, je suis tes pas.

     

    Taille 700x500

    Défi du 26 juillet  au 2 aout

    Pas de gifs animés, merci.

    Vous n'êtes pas limités à un seul

    Avec tous les paysages, je pense que ça peut faire joli défi varié

    Merci  pour votre participation

    A vos couleurs!

     


    31 commentaires
  • Du 19 au 26 juillet

     

    Ne pleure pas petite fille

    j’ai bien vécu ma vie

    j’ai chassé le bison

    vu le soleil se coucher à l’horizon

    le loup fut mon fidèle compagnon

    l’aigle est venu pour me guider

    j’ai trouver grâce à la bonté de notre mère nourricière

    la nourriture qu’il fallait pour nourrir ma tribu toute entière

    j’ai vu maintes fois le soleil se lever,

    sur la rivière si fraiche l’été

    j’ai vu mon peuple grandir, s’aimer et s’épanouir

    aujourd’hui le grand esprit est venu me chercher

    car pour moi le moment est venu de me reposer

    alors petite s’il te plait

    sur moi ne pleure pas

    j’ai eu une belle vie ici bas

    j’espère seulement qu’elle sera aussi belle pour toi…..

    va mon enfant, va, moi je pars avec le grand esprit…

    mais de la-haut, je vais veiller sur ma tribu, sur ma famille..

     

    indien-priere.gif

     

    Taille 700x500

    c'est la seule contrainte

    Merci pour votre participation.

    Vous n'êtes pas limités à un seul

     

     


    27 commentaires
  • Sous une ombrelle à Chantilly 

     

    Souriant au ciel d'été
    De toute sa beauté
    À petits pas comptés
    Elle passait sous une ombrelle à Chantilly
    Sa robe d'organdi
    Son petit air hardi
    C'est simple, on aurait dit
    Le paradis sous une ombrelle à Chantilly

    Les messieurs murmuraient
    La voyant si belle
    "Ah, combien j'aimerais
    Tenir son ombrelle !"

    L'histoire n'a pas dit
    Ce qu'elle répondit
    Quand un charmant dandy
    Lui prit le bras sous son ombrelle à Chantilly
    Que firent-ils après ?
    Nul ne l'affirmerait
    Les baisers sont discrets
    Quand on est deux sous une ombrelle à Chantilly

    Ah vraiment, quel joli temps
    Pour enchaîner deux cœurs !
    Jadis, il n'en fallait pas tant
    Une ombrelle et puis voilà
    Ah, comme il était doux de vivre en ce temps-là !

     "Sous une ombrelle à Chantilly "

     

     C'est reparti!

    on plonge dans la belle époque

    avec ce joli texte

     taille, 700x500

    important pour le diapo

    A vos pinceaux virtuels

     Pas nécessaire de situer à chantilly

    Vous n'êtes pas limités à un seul


    36 commentaires
  • Le petit chaperon rouge

    en poème

    Fort gentille, elle est coiffée
    D’un mignon coquelicot.
    On croirait voir une fée
    Qui trottine en fins sabots.


    « Où vas-tu, Chaperon rouge
    Sans quenouille ni fuseau
    Où vas-tu, Chaperon rouge
    Gazouillant comme un oiseau »


    « Je m’en vais bien loin, seulette,
    Sous l’ombrage murmurant,
    Et je porte une galette
    À ma bonne mère-grand. »

    Gare à toi chaperon rouge
    Maitre loup t'a fait causer
    Gare à toi chaperon rouge
    C'est trop, rire et s'amuser.


    Dédaignant la fleur nouvelle
    Et l'abeille, au vol errant
    Maitre loup court devant Elle
    Pour croquer la mère-grand.

     

    Le petit chaperon rouge

     

    Et voilà nous repartons vers l'enfance

     n'oubliez pas 700x500

     

    Merci pour votre participation

    Lâchez vous pas besoin de rester  trop dans l'histoire,

    mais avec un rappel tout de même

     toute adaptation libre est la bienvenue

     

    Attention  toute image et coms n'ayant pas de rapport sera déplacée dans la gazette

    du jour


    27 commentaires